Partagez :

mar/
19:00
07/02/2017
Infobésité, fake news et algorithmes politiques
Les algorithmes des réseaux sociaux ont-ils pris le pouvoir sur l'opinion ?

Un événement organisé par La Belle Games & NUMA Paris. 

L'élection du nouveau président américain, Donald Trump a déclenché une vague ininterrompue de commentaires et d'interrogations sur les ressorts qui ont mené à ce résultat. Que dit cette élection des fractures sociales de l'Amérique ? Les algorithmes des réseaux sociaux ont-ils pris le pouvoir sur l'opinion ? Si ces problématiques ont trouvé un certain écho en France, l'une d'elles est restée largement sous-traitée en France : celle des "fake-news" ou la propagation de fausses nouvelles.

Plusieurs semaines après le verdict des urnes, les grands quotidiens, les think-tanks américains se posent inlassablement la même question dans leurs colonnes : comment un système organisé de désinformation a pu contribuer à l'élection de ce nouveau président. Google et Facebook ont promptement réagi pour tenter de limiter leur responsabilité, quand la messagerie éphémère Snapchat vient d'annoncer des mesures destinées à endiguer le phénomène.

Mais ces mesures, destinées essentiellement à indiquer, par un label, les contenus certifiés de qualité, pourront-elles être efficaces, quand c'est en réalité un système complexe et mondial de l'économie du like, auquel il faut faire face ?

Face à ces défis, il faut d'abord comprendre comment fonctionne ce système de fausses nouvelles, dans un contexte d'affaiblissement de la presse. Comme ont pu le faire des chercheurs anglo-saxons, nous souhaitons ensuite mettre en relation des créateurs et des chercheurs, des développeurs et des designers, afin d'imaginer des solutions concrètes à cette malinformation.  

Programme

Organisée chez NUMA, cette réunion ne tiendra pas de la transmission verticale d'un savoir. Antonio Casilli, l'un des chercheurs les plus renommés sur les problématiques de "digital labor" apportera des éléments de réflexion, qui seront débattus avec les membres de l'assemblée. Pour ce faire, une mise à jour des dynamiques économiques à l'oeuvre s'impose. Après le diagnostic, la discussion s'orientera vers la recherche de solutions concrètes avec de premiers brainstormings.

 

Partagez :