12 startups sélectionnées pour la deuxième édition de DataCity Paris

Dans le cadre de la deuxième édition du programme d'open innovation DataCity, NUMA et la Mairie de Paris dévoilent aujourd’hui les noms des 12 startups sélectionnées pour inventer la ville de demain. Elles vont chacune devoir répondre à un challenge dans des domaines aussi variés que l’énergie, la gestion des déchets, la logistique, la mobilité et le bâtiment intelligent...

DataCity est un programme d’open innovation créé par NUMA et la Mairie de Paris qui réunit acteurs industriels, startups, et autorités locales pour relever ensemble des challenges afin de rendre la ville plus intelligente, et plus agréable à vivre pour ses citoyens grâce aux données.

Sélectionnées parmi 225 candidatures, les startups retenues ont désormais deux mois pour travailler sur leur challenge avec l’entreprise qui les parraine, et proposer des solutions concrètes aux problématiques soulevées par DataCity. Pour développer leur solution, elles s’appuieront sur l’expertise et les bases de données des différents partenaires, bénéficieront au quotidien des conseils des experts de NUMA et accéderont à un financement de 10 000€.

Elles testeront une première version de leur solution dans des infrastructures parisiennes (mairie, crèches, etc.) dès le mois d’avril. Les startups et les partenaires présenteront le résultat de leurs expérimentations le 6 juin prochain.

Découvrez les startups sélectionnées


LINC va tester un système d’échange d’électricité entre particuliers producteurs et particuliers consommateurs. L’objectif est de permettre aux producteurs d’énergies vertes (solaire par exemple) d’échanger l’énergie produite au sein d’une communauté locale, réduisant ainsi les coûts de production et de transport de l’énergie.


Saagie va travailler à construire une plateforme de maintenance prédictive permettant de visualiser et prédire les disfonctionnements sur les lampadaires de la ville de Paris. L’approche choisie est d’analyser les données des courbes de tensions sur un historique présentant des disfonctionnements et de construire un algorithme qui viendra prédire un disfonctionnement à venir.


AiD propose une solution pour tracer et analyser les flux de touristes en agrégeant des données fournies par différents partenaires (Mastercard, SFR, RATP Dev, Cisco). Ce traitement des données et leur combinaison permettra d’obtenir une forme de « baromètre » des flux touristiques à l’échelle du quartier, c’est-à-dire un outil de vision et de monitoring dynamique des flux touristiques.


BeeBryte va proposer une solution aux gestionnaires de bâtiment pour lutter contre le gaspillage d’énergies. Elle proposera bientôt à plusieurs structures de la Mairie de Paris de tester des outils de visualisation de leur consommation d’énergie en temps réel grâce à des capteurs et à des compteurs branchés directement à l’interface du gestionnaire du bâtiment.


ColisWeb va déterminer l’impact d’aménagements dans un quartier en termes de coût et de temps de livraison. Cette expérimentation se fera avec le soutien de INRIA, laboratoire français en informatique et automatique.


Pour DataCity, Intersec va collecter et analyser les données des bus parisiens pour connaître les habitudes de déplacement des touristes dans la capitale et adapter les services de la ville à leurs besoins en déplacement.


Quantmetry va construire une carte de visualisation de certains quartiers de Paris dont le but sera de visualiser les mouvements urbains. L’approche choisie est d’agréger les données provenant d’un opérateur téléphonique et d’autres données en open sources (météo, événements ponctuels) pour prédire les besoins en éclairage et ainsi permettre de réduire la consommation des luminaires.

Elle sera épaulée par Dataiku lors du développement et l’expérimentation de sa solution.


Avec 500 camions qui circulent chaque jour pour ramasser les poubelles des parisiens, la collecte des déchets est un véritable défi pour Paris. Craft AI expérimentera une solution afin que les parties prenantes (citoyens, entreprises et concierges) soient informées en utilisant un modèle de prédiction de l’heure de passage des camions poubelles.


A Paris, les espaces de travail sont souvent sous-exploités alors qu’ils pourraient être mutualisés. SharingCloud va proposer une solution afin d‘optimiser le partage des espaces de travail.

Les capteurs de la startup Irlynx viendront enrichir les analyses de SharingCloud.


Le but pour ZenCity sera de produire un outil d’aide à la stratégie de planification urbaine, à partir d’une analyse précise des données d’un territoire. Cette analyse sera produite à partir de données provenant des réseaux sociaux et enrichies par des données de différentes sources (espaces commerciaux du territoire, data tiers). L’objectif est de faire émerger les tendances provenant des citoyens en direct par rapports aux études préalablement effectuées.


Retrouvez le programme DataCity sur le site datacity.numa.co

Partagez :

Partagez :