En stage chez NUMA, ils témoignent !

NUMA, c’est “le prototype d’un projet très cool”, “plus qu’un lieu, un style de vie”, un “énorme tourbillon” qui donne l’envie d’aller plus loin et apporte une vision du monde différente, et dans lequel se sont plongés depuis sa création plusieurs stagiaires qui nous livrent aujourd’hui leurs expériences.

Ils se sont prêtés au jeu pour écrire cet article, nous raconter comment s’est passé leur embarquement dans cette aventure formidable et ce qu’ils en retirent. D’ailleurs, lorsqu’ils en parlent, c’est avec des étoiles dans les yeux. Voici ce qu’ils ont pensé de NUMA.

“L’humain avant tout”

En arrivant chez NUMA, on découvre que la seule façon de connaître ce lieu hybride est d’y passer ses journées et de ne pas hésiter à échanger avec tous au sein de l’espace de coworking. En effet, cela permet de s’enrichir de la diversité des profils : ici, c’est “come as you are” pour Edouard. Les expériences et la personnalité comptent plus que l’école. Le résultat ? Un vivier de personnes formidables avec qui on apprend à créer des liens forts et travailler. D’ailleurs, à la question “la personne la plus dingue que tu aies rencontrée ?”, Juliette répond : “Tout le monde est dingue chez NUMA” !

“Le centre de l’écosystème”

“The place to be” selon Quentin pour les curieux qui s’intéressent aux startups et à l’innovation, car NUMA permet de créer du lien entre tous les acteurs existants : corporates, startups, communautés (tous les passionnés d’entrepreneuriat et d’innovation).

NUMA

“La débrouillardise et la liberté”

On teste, beaucoup. Parfois sans savoir vraiment comment faire pour atteindre un objectif, mais toujours en gardant à l’esprit “pourquoi et pour aller où” pour Clarisse. Justement, ce chemin est commun à tous ici : éternels optimistes, “nous voulons changer le monde”. Ni plus, ni moins. Et pour réussir, une seule façon : inventer son job, tester et apprendre, selon Alix. Apprendre de tous : experts, anciens, mentors, startups, corporates, collègues… et savoir être flexible pour s’adapter et trouver sa place afin d’apporter sa pierre à l’édifice. Par exemple, Mathilde a compris en discutant avec des anciens que sa place devait être de centraliser l’information de son équipe pour aller plus vite en réunion. Aujourd’hui, elle anime toutes les réunions de son équipe.

Pourquoi NUMA ?

Pour l’envie d’aller plus loin, selon Charley. Pour être curieux, pour poser des questions, pour se remettre en question constamment. Pour avoir une vision du monde complètement différente. Pour voir des dizaines de projets différents. Pour aller tous ensemble, dans la même direction : être l’artisan de l’économie de demain. Pour avoir une réelle connaissance de l’écosystème des startups. Pour rejoindre une équipe de gens fun, qui aiment ce qu’ils font.

NUMA

Des conseils à ceux qui veulent rejoindre le NUMA ?

Être prêt à se perdre pour se trouver. Être autonome, prendre des initiatives. Pouvoir travailler avec les autres, mais savoir aussi faire abstraction du groupe. Savoir exécuter, porter des responsabilités. Être de bonne humeur. Avoir envie de changer le monde. Être empathique, avec ses collègues, les entrepreneurs, les coworkers, les clients. Poser les bonnes questions pour faire avancer les choses sans les forcer. Enfin, partager son expérience, les bons et les mauvais moments pour apprendre, conseiller, améliorer !

Que tirent-ils de cette expédition ?

Des compétences techniques, acquises grâce à l’utilisation de nombreux outils. Savoir prioriser ses tâches, organiser ses journées bien remplies. Apprendre à mener des réunions. Accueillir l’échec et en tirer les leçons pour ne pas le reproduire. Ne pas se cloisonner, toucher à n’importe quel poste. Enfin, capitaliser sur ses points forts pour devenir le maillon qui manque à la chaîne. Finalement, de nombreuses portes ouvertes pour l’avenir.

Que sont devenus ces stagiaires ? Pour beaucoup, ils sont restés chez NUMA, en France ou à l’étranger, dans une des 5 antennes à l’international, comme Adrien, Juliette, Clarisse et Mathilde. D’autres sont repartis vers d’autres chemins, jamais très loin…

Hasta la vista NUMA !

on recrute

P.S : aucun stagiaire n’a été maltraité lors de la rédaction de cet article

Partagez :

Partagez :