#FounderStories : comment croître en toute sérénité avec Benjamin Blasco de Petit Bambou

Startupers, oubliez tout ce que vous avez appris, Petit Bambou réinvente complètement les codes de la réussite entrepreneuriale. Voici donc 5 conseils, très surprenants, issus de ces échanges singuliers.

key-figures-petit-bambou-startup

Les chiffres clés de Petit Bambou (click to tweet)

 

Depuis ce Medium de Shem qui nous invite à envoyer valser le monde des startups avec son lot de rituels étranges, d’injonctions absurdes et de vaniteux KPI, vous cherchez peut-être une nouvelle paroisse pour réussir, vous aussi, à scaler, sans vous lever nécessairement à 4h30 du matin (oui parce que bon).

Si tel est votre cas, la startup Petit Bambou pourrait être une source d’inspiration intéressante.
Son cofondateur, Benjamin Blasco (ex-Director Corporate Dev & Growth pour PayPal Europe) est venu partager son expérience avec les startupers de NUMA lors du dernier founder dinner.

Avec 400 000 utilisateurs, son succès invalide bien des préceptes venus de SF.

Startupers, oubliez tout ce que vous avez appris, Petit Bambou réinvente complètement les codes de la réussite entrepreneuriale. Voici donc 5 conseils, très surprenants, issus de ces échanges singuliers.

 

benjamin-blasco-conseils-startups

Benjamin Blasco, Cofondateur de Petit Bambou

 

1- Commencez par prendre conscience…

Benjamin travaillait beaucoup. Vraiment beaucoup. En tant que Directeur Corp Dev pour Paypal, il voyageait aux quatre coins du monde et était soumis à une importante pression. Et malgré toute l’excitation que lui procurait son travail, il se demandait régulièrement s’il ne manquait pas quelque chose d’essentiel à sa vie. Pire, il en était arrivé au constat alarmant que ses collègues le suivaient jusque dans sa douche, car son esprit était constamment occupé par son travail. Aucun répit donc. Il commença alors à s’intéresser aux questions de bien-être et la méditation s’imposa rapidement comme une réponse évidente.

“Si quelqu’un comme moi, ingénieur, cerveau gauche, s’intéresse aux questions de bien-être de manière très laïque, alors il y a un sujet pour la société.”

Bingo !

Le bonheur, le bien-être, la pleine conscience, la méditation… Tous ces sujets réservés jusqu’alors aux hippies chevelus et autres moines bouddhistes, avaient le vent en poupe quand l’application Petit Bambou est née.

À la base, Petit Bambou était une communauté sur Facebook sur le bien-être monté par Ludovic, un ami de Benjamin. Convaincus du marché, ensemble ils lancèrent donc l’application Petit Bambou.

conseil-startups-benjamin-blasco-1

Click to tweet

2- Prenez soin, personnellement, des médias que consultent votre cible.

“Moi Techcrunch, je m’en fous un peu”.

Parce que la cible principale de Petit Bambou ne lit pas Techcrunch, Benjamin a plutôt choisi de cibler la presse féminine.

Et sa stratégie fut gagnante, l’application fut lancée en janvier 2015 et le succès ne se fit pas attendre.

Benjamin n’est pas passé par une agence, mais a préféré nouer lui-même des relations de qualité avec les influenceurs susceptibles d’impacter son business.

Et la mise en oeuvre est criante de simplicité : “J’ai mis tous les journalistes dans un Excel et je les ai appelés, un à un. Et ça a marché”.

conseil-startups-benjamin-blasco-2 Click to tweet

3- Pensez votre community management en fonction de vos utilisateurs

Soyez curieux et posez-vous la question : quels sont les drivers profonds de votre communauté. Une fois que vous les avez identifiés, intéressez-vous à ces sujets et partagez à vos communautés les contenus qu’ils attendent.

Le tout est de trouver l’équilibre entre le divertissement qui fait réagir et l’information qui nourrit le besoin d’apprendre.

conseil-startups-benjamin-blasco-3Click to tweet

 

4- Créez une Mindful Startup

Là, vous vous dites sans doute que ça va un peu trop loin. Je comprends, passer de “Lean Startup” à “Mindful Startup” n’a rien de naturel. Et pourtant croyez-le, le concept mérite d’être creusé, et Petit Bambou assoit son succès sur des principes très forts.

“Nous avions vraiment envie que notre startup transpire nos convictions.”

Concrètement, toute l’entreprise s’est tournée vers les fondamentaux de la pleine conscience :

    • Le Design est épuré, zen, dénué de fioritures anxiogènes.
    • Le management est serein, pas de stratégie stratosphérique, pas de roadmap à 5 ans, pas de colonnes infinies de KPI inintelligibles. Les nouvelles features sont décidées au gré des inspirations des uns et des autres, les chiffres clés consultés de manière épisodique et les décisions sont prises par tous, et pas uniquement par les cofondateurs. Tant que ça croît, pourquoi s’alarmer ?
    • Le CRM est sincère (oui oui ça existe donc), l’entreprise communique peu et choisit les informations qui sont attendues par les utilisateurs.
    • Le service client est assuré en partie par les associés, qui passent un temps considérable à répondre à chaque client, individuellement.

conseil-startups-benjamin-blasco-4

Click to tweet

5- Et surtout, prenez-soin de vous, et la méditation peut grandement vous épauler.

Benjamin, comme beaucoup d’entrepreneurs, souligne l’importance de se ménager : “Je vous engage à prendre soin de vous dans cette aventure car elle est difficile et dure dans le temps.”

Au-delà de l’hygiène de vie que vous pouvez adopter, méditer peut s’avérer crucial dans les moments particulièrement stressants.

“Grâce à la méditation, entre le stimuli et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace, on retrouve notre liberté et notre pouvoir de choisir nos réactions.”

Encore quelques doutes ? Ces personnes, et de très nombreuses autres, ont fait le choix de méditer quotidiennement, et considèrent cette pratique comme déterminante dans leur réussite :

Rupert Murdoch CEO News Corp
Padmasree Warrior, CTO, Cisco Systems
Tony Schwartz, Founder & CEO, The Energy Project
Bill Ford, Executive Chairman, Ford Motor Company
Oprah Winfrey, Chairwoman & CEO, Harpo Productions, Inc.
Larry Brilliant, CEO, Skoll Global Threats Fund

 

Et donc Benjamin Blasco, cofondateur de Petit Bambou.

conseil-startups-benjamin-blasco-5

Click to tweet

Merci Benjamin !

 

En somme :

conseils-startups-petit-bambou-benjamin-blasco

Click to tweet

 

Partagez :

Partagez :

  • Coach bonheurminceur

    J’ai trouve votre article très enrichissant et très inspirant, surtout pour la relation avec les journalistes.
    “Si quelqu’un comme
    moi, ingénieur, cerveau droit, s’intéresse aux questions de bien-être de
    manière très laïque, alors il y a un sujet pour la société.”
    Si je ne m’abuse, un ingénieur a une dominante cerveau gauche (logique, cartésien, principe masculin). Il y a une correction a apporté dans la phrase.

    Chaleureusement,
    Fabrice Bonnerot

  • Amélia Matar

    Bonjour, merci beaucoup votre commentaire. Effectivement, la phrase n’était pas correcte, merci ! À bientôt.