#FounderStories : Renaud Visage, co-fondateur d’Eventbrite

C’est au tour de Renaud Visage, co-fondateur et CTO d’Eventbrite, de nous faire l’honneur de participer aux “Founder Stories”. Le temps d’une soirée, Renaud Visage a pu partager avec nous son incroyable expérience et répondre aux questions des start-ups du programme d’accélération.

#FounderStories : Renaud Visage, co-fondateur d’Eventbrite Comme beaucoup d’autres, l’histoire d’Eventbrite commence par une rencontre : celle de Renaud Visage, avec Kevin et Julia Hartz, à San Francisco en 2006. La suite n’a rien d’ordinaire. À l’époque, de nombreuses billetteries en ligne existent pour gérer d’immenses rassemblements : évènements sportifs, concerts… En revanche, aucun service ne permet de créer, d’organiser et de gérer des évènements plus confidentiels. C’est la naissance d’Eventbrite.

Profitant de cette opportunité, les trois co-fondateurs développent leur produit, principalement utilisé pour les évènements tech de la Bay Area de San Francisco : le service est simple et gratuit. Le développement va être fulgurant. “L’une des clés de notre succès réside dans la viralité de notre produit. Chaque organisateur d’évènement ramène des utilisateurs sur la plateforme. Ceux-ci créent des évènements à leur tour. Près d’un tiers des organisateurs d’évènements sur Eventbrite sont d’anciens participants”.

Eventbrite devient une licorne

En 2008, sonne l’heure de la première levée de fonds : 1,5M$. Elles vont ensuite se succéder à un rythme éffrené – 6,5M$ en 2009, 20M$ en 2010, 50M$ en 2011, 60M$ en 2013 – jusqu’en 2014, lorsque la start-up boucle un tour à 60M$, avec une valorisation dépassant le milliard de dollars, accédant ainsi au prestigieux titre de “licorne”. Le montant total des levées de fonds successives atteint le montant impressionnant de 200M$. À un entrepreneur qui lui demande pourquoi ne pas avoir levé un montant plus élevé dès le départ, Renaud Visage conseille : “faites attention à ne pas être trop gourmand au début. Si vous levez beaucoup d’argent, il vous sera très difficile de justifier votre valorisation par la suite”.

#FounderStories : Renaud Visage, co-fondateur d’Eventbrite Si le trio a duré pendant 2 ans, 2008 marque le début des recrutements. Eventbrite compte désormais 550 employés et des bureaux dans 8 pays. “La perte du niveau de camaraderie lorsqu’on passe de 3 à 550 employés est inévitable, mais nous gardons une excellente ambiance parmi les équipes. C’est très important pour nous. La culture de l’entreprise vient avant tout de vos employés. Choisissez-les bien” lance-t-il aux start-ups de NUMA.

Eventbrite a d’ailleurs parfaitement su s’entourer. On retrouve à son conseil d’administration : Sean Moriarty, ex-CEO de TicketMaster, ou encore Lorrie Norrington, ex-Président de eBay Marketplaces. “Leur expérience est un atout considérable”.

La stratégie internationale

Renaud Visage insiste dès 2009 pour internationaliser la plateforme. Il en est le principal stratège. À force de persuasion, il commence à installer Eventbrite sur le marché européen en 2011. “Concentrez-vous sur le produit en premier lieu. Perfectionnez-le. Puis partez à l’international dès que possible.” Le site multilingue fait son apparition en 2011. Un moment crucial, à en croire son co-fondateur. La start-up dispose désormais de bureaux dans 8 pays (USA, Argentine, Brésil, Allemagne, Australie, Irlande, Royaume – Uni et Pays-Bas). Grâce à sa plateforme, des événements ont été organisés dans 187 pays !

10 ans après le début de cette aventure, Eventbrite a vendu plus de 200 millions de billets en ligne, équivalent à plus de 5 milliards de dollars en ventes de billets. “J’imagine que vous n’avez plus besoin d’argent… Pourquoi continuez-vous ?” lui demande un entrepreneur. “Pourquoi avons-nous créé Eventbrite ? J’aime penser que nous aidons les gens à se rassembler. Nous sommes un facilitateur de rencontres. J’ai créé cette boite par passion. Celle-ci est restée intacte 10 ans plus tard”.

Un immense merci à Renaud Visage d’être venu conseiller les startups du programme d’accélération de NUMA. Nous leur souhaitons à tous une réussite comparable !


En résumé :

  • Pour un développement ultra-rapide, pensez à un produit dont la viralité est un élément intrinsèque.
  • Ne pas lever trop d’argent dès le départ. La valorisation est difficile à justifier par la suite.
  • Portez une attention particulière aux premiers recrutements. Vos employés sont les piliers de votre culture d’entreprise.

Quelques chiffres et dates clés :

  • Date de création : 2006
  • Co-fondateurs : Kevin Hartz, Julia Hartz et Renaud Visage
  • Employés : 550
  • Montant total des levées : 200M$
  • Billets vendus : 200 millions
  • Site web : http://eventbrite.com

Partagez :

Partagez :