center center

Le Crash Test Politique : les startups challengent les candidats à la Présidentielle

On échange les rôles à l'occasion des Présidentielles : ce sont les entrepreneurs qui challengent les candidats à l'élection sur leur vision, leurs propositions pour que l'entrepreneuriat et l'innovation soient au cœur de la campagne! En partenariat avec Le Figaro, GOV et Taddeo.

Le Crash Test Politique #6 : François Fillon x Pierre-Emmanuel Saint-Esprit, CEO de Hello Zack (NUMAlumni Saison 8) et Thomas Gendron, CEO de Medelse (NUMAlumni Saison 10)

A l’occasion du Salon Des Entrepreneurs, nos start-ups Alumni ont pu challenger François Fillon sur l’avenir des GAFA, du statut d’entrepreneur ou encore des plateformes collaboratives.

Le Crash Test Politique #5 : François de Rugy x Ahmed Miri, CEO de Travel Car

François de Rugy, candidat à la primaire de la gauche, est le nouvel invité du Crash Test Politique :

«Le numérique n’est pas une menace mais une opportunité», estime le député de Loire-Atlantique. «Il ne faut pas y aller à reculons ou se barricader.» Il plaide au contraire pour une étude approfondie des différents changements que les nouvelles technologies apportent dans nos vies, au-delà du seul domaine économique.

«Par exemple, je crois beaucoup à l’utilité du numérique dans l’écologie», explique-t-il. «Mais il ne faut pas non plus tout laisser faire, surtout en matière de droits sociaux ou l’évasion fiscale de certaines entreprises.» François de Rugy demande notamment une réflexion sur l’évolution des protections du travail indépendant.

Le Crash Test Politique #4 : Arnaud Montebourg x Gauthier Nadaud, CEO de Smiirl (NUMAlumni Saison 4)

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, fait 3 propositions :

  1. Il souhaite que les commandes publiques aillent systématiquement aux entreprises françaises, notamment dans le secteur du numérique.
  2. Il propose également la création d’une banque d’encouragement au risque. «La BPI représente 5% du marché du crédit, je souhaite que nous atteignons 10 à 15% pour que l’ensemble du système de financement de l’économie réelle soit tournée autour de l’innovation, de la croissance et du développement», assure Arnaud Montebourg. «C’est là que se trouve l’avenir de la France.»
  3. Il propose enfin que 10% de l’assurance-vie des Français soit redirigée vers les PME. Interrogé sur la polémique du blocage de la vente de Dailymotion à Yahoo!, à l’époque où il était ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg assume. «Il ne faut pas que les grands groupes mondiaux viennent faire leur shopping dans nos innovations», estime-t-il. «Nous avons déjà perdu Withings, Aldebaran … Je préférerais qu’on construise des fonds qui permettent à nos entreprises de grossir plutôt que nos pépites disparaissent.»

Arnaud Montebourg répond aux questions de Hermine Mauzé, Gauthier Nadaud, cofondateur et PDG de la start-up française Smiirl, NUMAlumi Saison 4, ainsi qu’Enguérand Renault, rédacteur-en-chef des pages médias et nouvelles technologies au Figaro.

 

Le Crash Test Politique #3 : Marie-Noëlle Lienemann x Thomas Barret, CEO du Morning Challenge

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris et candidate à la primaire du parti socialiste, propose quatre solutions pour soutenir l’entreprenariat en France.

  1. Premièrement, se concentrer sur les banques et les difficultés d’emprunt.
  2. Marie-Noëlle Lienemann veut aussi améliorer les relations entre les grandes entreprises et les TPE du numérique, afin de faciliter l’accélération de ces dernières.
  3. Enfin, elle souhaite la création d’un Haut-commissariat au numérique.
  4. Autre sujet de prédilection de Marie-Noëlle Lienemann, l’imposition des géants américains du Web et des nouvelles technologies. Elle souhaite que ces derniers paient des impôts non pas sur leurs profits déclarés, mais sur leur activité réelle.

Face à Marie-Noëlle Lienemann, le cofondateur et PDG de la start-up française The Morning Company, Thomas Barret, ainsi que Lucie Ronfaut, journaliste au Figaro spécialisée dans les nouvelles technologies.

 

Le Crash Test Politique #2 : Bruno Le Maire x Guillaume Gibault, CEO du Slip Français

Bruno Le Maire, député de l’Eure et candidat à la primaire de la droite et du centre, propose trois idées pour soutenir l’activité des start-up en France.

  1. La première se concentre sur le développement des moyens de financement, en banque, auprès des entreprises ou au niveau européen.
  2. Il prône aussi une fiscalité sur le capital à 25%, en inscrivant le principe de stabilité fiscale dans la Constitution.
  3. Il souhaite également y inscrire le principe d’innovation«Notre rôle est de développer un environnement plus sain pour les start-up, pas d’agir à leur place», estime Bruno Le Maire. «Il faut une fiscalité plus légère, un accès au financement plus simple. Là est le rôle de l’État

Bruno Le Maire répond aux questions de Guillaume Gibault, cofondateur de l’entreprise française Le Slip Français.

 

Le Crash Test Politique #1 : Jean-François Copé x Guillaume de Kergariou, CEO de Needelp (NUMAlumni Saison 6)

Jean-François Copé inaugure le «Crash Test Politique» par 3 propositions.

  1. Sa première proposition consiste en la création d’un numéro Siret pour tous les jeunes à partir de 16 ans, pour leur permettre de travailler sans être salarié. «Beaucoup de gens ignorent le potentiel de l’économie collaborative», explique Jean-François Copé. «Ceux qui veulent défendre le salarié à tout prix vivent davantage au XXe siècle qu’au XXIe. Il y a mille autres formes de travail possible, dont le travail indépendant. Il faut dédramatiser le travail collaboratif. Uber ne se développe pas contre les taxis, mais comme une offre complémentaire.»
  2. Côté financement, le candidat à la primaire des Républicains souhaite relever les plafonds des plateformes de financement participatif, supprimer l’ISF et des déductions d’impôts sur les financements d’«entreprises nouvelles», notamment dans le numérique.
  3. Enfin, Jean-François Copé souhaite lutter contre la fracture numérique.

Face à Jean-François Copé, Guillaume de Kergariou, cofondateur et PDG de la start-up française Needelp, une plateforme dédiée aux services à domicile, ainsi qu’Enguérand Renault, rédacteur-en-chef des pages médias et nouvelles technologies au Figaro.

 

Vous aussi souhaitez challenger les candidats à la Présidentielle sur leur programme politique ?

Apply

 

Partagez :

Partagez :