L’humain avant tout : comment NUMA accélère ses start-ups

Quatre mois d’accélération intenses, faits de rencontres, workshops et retours d’expérience… rendus possibles grâce à notre réseau de mentors, experts et entrepreneurs en résidence. À l'occasion du Demo Day de la Saison 8, nous tenons à les remercier d’avoir accompagné les startups !

Le rôle de NUMA à chaque saison est de recruter les meilleurs talents pour encadrer les startups, les aider à définir leur stratégie et croître plus rapidement. Certains inspirent, d’autres accompagnent ou conseillent… Découvrez les portraits, rôles et impressions de ceux qui ont permis de construire la Saison 8 du programme d’accélération.

Entrepreneurs en Résidence

Deux entrepreneurs en résidence sont identifiés chaque saison pour accompagner l’évolution et le développement de chaque startup. Au plus près des entrepreneurs, ils sont les sparring partners, avec des échanges très réguliers et un suivi au plus près des choix stratégiques.

Alieu Terry

alieu

Who are you and what did you do during this four months at NUMA ? 

I am an entrepreneur originally from the US, where I built 2 companies in the Edtech and recruiting space. Over the last 4 months I was in the role of EIR – Entrepreneur in residence at Numa. As EIR I worked closely with the companies to help them navigate the challenges and pitfalls of developing and growing an early stage startup.

I advised the company on a range of topics including vision and focus, and on a more intimate level, I was a sounding board, and liaison to keep them moving.

What’s your best memory? 

For me, the best memory has been the overall experience. It has been exciting to watch the companies mature and evolve, while also having a unique role in their entrepreneurial journey.

3 words to describe S8?

Youthful, positive, dynamic!

 

Nicolas de Leudeville

nicolas
Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

Pour faire vite, j’ai été entrepreneur (création de deux sociétés : Admitis, leader du soutien scolaire en Belgique et Exponaute, un site internet sur l’art et les expositions revendu à Webedia). Je rejoins le cabinet McKinsey en septembre pour faire du conseil en stratégie digitale.

Pour NUMA, j’ai été EiR (“Entrepreneur in Residence”) pour la saison 8  : j’ai accompagné 8 startups toutes les semaines pour les aider à prendre du recul, à prioriser leurs tâches et à leur faire éviter (dans la mesure du possible !) les erreurs classiques des primo-entrepreneurs.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 

J’en ai deux !
1/ La joie de l’équipe Energy Square après le succès impressionnant de leur opération de crowdfunding sur Kickstarter.
2/ Lors du team building en février, ma rencontre avec l’autre Entrepreneur in Residence de la saison 8, Alieu Terry, avec qui je suis devenu ami.

La S8 en 3 mots? 

Eclectique, sympathique et positive.


 

Experts en Résidence

Les experts en résidence orientent les startups dans différents aspects de leur stratégie, les aident à débloquer leurs points critiques et à croître le plus rapidement possible.

 

Fiodor Tonti (UX)

fiodor
Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

Je suis un expert en stratégie produit et experience utilisateur.
J’espère avoir aidé les startups à acquérir une méthodologie de recherche utilisateur et développement produit qui leur permettra de raccourcir leur cycle d’itération en minimisant les risques. Je souhaiterais aussi les avoir habitués à se poser à soi et aux autres la question “pourquoi?” au moins cinq fois par jour.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 
A vrai dire, il y en a plusieurs, mais la plupart des references ne peuvent être comprises que par les alumni… Si je dois n’en citer qu’un, c’est la chaine Slack #pepite-yellow sur laquelle l’équipe de Yellow postait les photos les plus absurdes repérées dans les profils publics des utilisateurs de leur application de virtual flirting. Il y a eu de quoi rivaliser 9gag (ref.: le mec à la tête d’oiseau et la chaussette-slip).

La S8 en 3 mots? 

Hétérogène, brillante, marrante.

 

Brice Maurin (Growth Hacking)

brice
Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

Brice donc. J’ai travaillé en marketing de startups de 2004 à 2011, moment ou j’ai créé ma 1ère entreprise. Puis en 2012 j’ai fondé DEUX•IO, une agence de Growth Marketing où nous accompagnons les startups dans la définition et l’optimisation de leur process de growth. C’est également ce que je fais avec NUMA en tant qu'”Expert Growth in Residence”.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 

Puisque Nicolas en a cité 2, je vais me permettre de faire de même…
Découvrir la série de hacks ultra malins mis en place par Meloflow. Bertrand (l’un des cofondateurs) m’a impressionné par son imagination.
Comme Nicolas : le sourire sur les visages de Timothée et Daniel en observant le succès de leur campagne Kickstarter. C’est pour ce genre de moment qu’on se démène tous…

La S8 en 3 mots? 

“Doer”, parce que parler c’est bien, mais faire c’est mieux.
“Famille”, parce que se cotoyer aussi souvent, ça créé des liens.
“Résilience”, parce qu’ils en ont tous fait preuve.

 

Tanguy Tallon (Bizdev)

tanguy

Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

J’ai travaillé pendant dix ans en développement commercial BtoB dans le domaine de la prestation de services et la production audiovisuelle. En 2015 j’ai créé bim! business accelerator qui aide les jeunes entreprises à structurer et accélérer leur développement commercial BtoB.

J’ai donc accompagné les startups de la saison 8 sur la sensibilisation à la vente BtoB, la structuration de leur discours et de leur stratégie commerciale et sa mise en oeuvre.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 

De voir des startups, très focus BtoC à l’origine, petit à petit considérer le levier BtoB et finalement s’y mettre à fond en complément de leur approche BtoC. Je pense notamment à Hopfab et Koober avec qui j’ai beaucoup travaillé sur les deux derniers mois.

De voir que les échanges fonctionnent dans les deux sens! J’ai reçu pleins de super conseils des startups notamment de Kevin (Blueboard) et Bertrand (Meloflow) pour un projet d’application sur lequel je travaille.

La S8 en 3 mots? 

Réceptifs, pleins de ressources et constructifs.

 

Matthieu Vetter (Finance)

matthieu

Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

Après près de dix ans dans le cinéma et la finance, je suis devenu entrepreneur. J’ai fondé deux sociétés : Espadon Finance, une société de direction financière externalisée pour startups et Silex ID, une start-up de veille et d’évangélisation sur les innovations de rupture pour permettre aux gens de réussir leur “transformation digitale”.

Mon rôle à NUMA est d’aider les start-uppers à construire un business model viable, à s’assurer qu’ils peuvent survivre suffisamment longtemps et à établir un discours et des documents financiers cohérents et efficaces pour lever.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 

Quand Yellow m’a pitché sa nouvelle proposition de valeur à mi saison, c’était à la fois drôle, surprenant mais visionnaire.
Quand Nathan de Willty m’a raconté son histoire personnelle et pourquoi il avait monté sa start-up, je me suis dit qu’il y avait des vrais “Warriors” dans cette saison.

La S8 en 3 mots? 

Des personnalités, des visions du monde et des mojitos.


 

Startup managers

Les startup managers dessinent et cadrent le programme d’accélération, puis le mettent en exécution avec toute l’équipe.

 

Cécile Thibaut

cecile

Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 

Avant NUMA, je m’occupais d’intrapreneurs, ces personnes qui mènent des projets d’innovation dans des plus ou moins grandes entreprises. J’ai monté un programme d’1,2 millions d’euros annuels chez Suez, pour les métiers du traitement de l’eau. Du coup ma spécialité ce sont les projets techniques et B2B. Je suis par ailleurs une coureuse de 400m, une amatrice de jeux de plateau, et une mordue de biologie (Darwin est mon héros).

Mon métier de Startup Manager fait souvent fantasmer. Dans la réalité, c’est avant tout positionner des personnes en face des besoins des startups, afin qu’elles bénéficient au mieux de toutes les ressources du programme. Le programme, c’est à la fois un squelette thématique d’office hours, de workshops et de grandes périodes qui rythment la saison : bootcamp de travail sur le produit, croissance, puis préparation financière à la suite. Mais c’est aussi une semaine type qui permet de rythmer le quotidien.
Il faut avouer que de temps à autre, c’est rassurer les entrepreneurs, trouver les clés de casier perdues et apporter des girafes de bière…

Ce qui fait que NUMA est différent des autres accélérateurs, c’est l’intelligence collective : le staff assure une partie du programme mais l’autre partie est faite par les startups elles-mêmes sans qu’elles s’en rendent compte : en se faisant des retours d’expérience entre elles – par exemple sur des outils, en se partageant leurs carnets d’adresse respectifs et surtout, par l’intensité de travail du groupe. Quand les autres restent tard et viennent le weekend, ça met la pression !

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 

Il est récent. C’était la soirée de lancement du KickStarter d’EnergySquare, on avait mis sur le rétroprojecteur le live du montant en train d’augmenter minute après minute. Toute la saison s’est réunie pour les soutenir, un de mes meilleurs souvenirs.

La S8 en 3 mots? 

Cohésion, pivots, intensité… et barbecue.

 

Caroline Matte

caro

Qui es-tu et qu’as-tu fait pendant ces 4 mois à NUMA? 
Je viens de l’entrepreneuriat social, où les innovations technologiques sont au service de problématiques sociales et sociétales. Je connais bien l’écosystème de l’entrepreneuriat français. Après avoir travaillé dans un incubateur et un fonds d’investissement, j’ai rejoins NUMA il y a un an.
Mon travail, avec Cécile, consiste à créer un cadre stimulant et sans friction pendant la période d’accélération, accompagner les entrepreneurs dans leurs tribulations… business ou psychologiques. Faire apparaitre les opportunités, les ressources qui leur permettent d’aller plus vite. C’est relativement vaste, cela va des decks investisseurs à de la méditation…
L’accélération est une phase intense, qui engage les entrepreneurs entre eux. C’est créer une forme de coopération, voire parfois de compétition pour stimuler et installer un rythme.

Quel a été ton meilleur souvenir de la Saison 8? 
Les nocturnes avec les entrepreneurs… Les 30 up and downs quotidiens de la team Yellow 😉

La S8 en 3 mots? 
Généreuse, Créative, Révoltée !


Mentors Entrepreneurs

Depuis 5 ans, NUMA a consolidé autour de son programme une sélection d’ entrepreneurs français et internationaux dont l’expérience et l’expertise représentent une clef essentielle de succès pour les startups. Inspirantes, pragmatiques, structurantes, les rencontres avec les Mentors de NUMA prennent des formes différentes : Founder Stories, Founder Dinners, Mentorship session…  Un grand merci pour leur temps.

 

Paul Boyce – Popcorn mectrics
Hervé Cébula – Media Tech Solution
Jean Francois Chianetta – Augment
Gary Cige – Zilok / Usine io
Olivier Cotinat – Flayr
Cedric Giorgi – Cookening / Sigfox
Emilie Gobin Mignot – L’Usine à design / VR Lines
Ludovic Hureaux – Attractive World / Shapr
Arthur Lenoir – Jelly Note
Mathieu Pollet – Lounge up
Arnaud-Pierre Meunier – Twitter / Hickory
Quentin Reygrobellet – Birchbox
George Sans – Attractive Sport
Maxime Valette – VDM
Nicolas Vauvilliers – 1001 Maquettes
Cyrille Vincey – Qunb
Arthur Waller – PriceMatch / Booking
Renaud Guillerm – Vide dressing
Guillaume Declair – Merci Alfred
Pascal Bordat – Optivalue
Ana Webanck – My Little Paris
Pierre-David Choukroun – La ruche qui dit oui
Guillaume Martin – Pictarine
Paulin Dementhon – Drivy
Marc-Antoine Garrigue – Meilleurs Agents
Jessy Bernal – Doctolib
Florian Douetteau – Dataiku


Mentors Experts

Stratégie marketing, growthhacking, UX / UI, media training, SEO/SEM/SMO, management international… le programme NUMA est organisé autour d’une sélection de plus de 250 experts français et internationaux. Chacun(e) est capable d’accompagner les startups sur des problématiques complexes en fonction de leur industrie cible et des potentiels marchés. Un grand merci également!

 

Annabelle Roberts – Present Perfect
Benjamin-Samuel Ewenczyk – 4hourstartup
Imène Maharzi – Butterfly Partners
Rodolphe Darves-Bornoz  –  Theodo
Nicolas Baron – Meilleuragents.com
Cécile Conaré – CCECILE+CO
Gary Cige – Usine IO
Boris Golden – Partech Ventures
Karine Cheltiel – Research To Business
Alexandre Aymé – Adveris
Ivan De Lastours – SurveyMonkey
Frédéric Castagnac – Azendoo
Philippe El Khechen – Primelis
Cédric Delfosse – Mesagraph
Yves Lehmann
Olivier Carre
Rahman Kalfane – Pelo Studio
Guillaume Faure
Alexis Porhiel – Pelo Studio
Daniel Geiselhart – Silex ID

Partagez :

Partagez :