#StartupOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Réinventer notre accès à l’énergie et inaugurer la fin des prises et câbles électriques? C’est l’impressionnant pari de Daniel Lollo et Timothée Le Quesne, les jeunes fondateurs d’Energysquare, qui, du haut de leur vingtaine, sortent aujourd’hui leur Kickstarter, à deux semaines de leur DemoDay.

Daniel & Timothée : qui êtes-vous ?

Nous sommes Daniel Lollo et Timothée Le Quesne, nous avons tous les deux 23 ans et venons de finir nos études à Télécom ParisTech, une école d’ingénieurs où nous avions commencé il y a deux ans un projet étudiant qui est aujourd’hui devenu une start-up, Energysquare.
#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

A l’époque, nous avions un rêve : rendre l’énergie accessible partout pour en finir avec le manque de batterie.

Nous voulions pouvoir charger constamment nos appareils sans avoir à y penser, tout en étant capable de stopper l’énergie au bon moment pour l’économiser.

Pour rendre ce rêve possible, nous nous sommes inscrits au Prix ArtScience où nous avons rencontré Matthieu Poidatz, étudiant designer à l’école Strate. Ensemble, nous avons passé six mois à créer une technologie qui donnerait l’impression que l’énergie vient naturellement du ciel, alors qu’elle vient en réalité de la terre, et plus précisément des tables et bureaux qui nous entourent, sur lesquels nos téléphones et ordinateurs sont posés pendant des heures.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Grâce à notre innovation brevetée, il est désormais possible de recharger autant d’appareils que souhaité par conduction sur des surfaces ultra fines, sans onde électromagnétique, sans déperdition d’énergie, à la même vitesse que sur secteur, et ce simplement grâce à sticker collé derrière l’appareil.

Finie la bataille des multiprises, finis les fils électriques, fini l’oubli du chargeur, finis les problèmes de compatibilité de chargeurs entre différentes marques !

Donc vous préparez la révolution de la recharge électrique ?

Exactement ! Notre vision, c’est la démocratisation de cette recharge simple et intuitive. Grâce au réseau NUMA, nous avons travaillé gratuitement avec un avocat pour créer un standard open source, accessible à tous les makers et fabricants d’objets connectés, qui pourront fabriquer eux-mêmes les stickers qui servent à la recharge ou les intégrer directement dans leurs appareils. Ainsi, si Samsung ou Apple décident un jour de s’approprier notre technologie, ils en auront la liberté.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Nos surfaces pourront ainsi équiper vos salons, pièces à vivre, bureaux, et lieux publics… et pourront à terme être directement intégrées dans des meubles que nous aurons fait faire en collaboration avec des artisans pour les rendre invisibles.

La technologie existe aujourd’hui pour tout type de téléphone portable, nous la développons pour tout type d’ordinateur, mais nous l’imaginons également pour les lampes de bureaux, enceintes, machines à café, toasters, robots de cuisine, etc…!

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Comment acheter votre produit ?

Sur notre Kickstarter, qui démarre aujourd’hui, mercredi 25 mai à 17h, jusqu’au vendredi 24 juin.

Cela fait des mois qu’on sort plusieurs prototypes du produit, on a atteint une version qui fonctionne très bien et Kickstarter est pour nous le meilleur moyen de lancer une première industrialisation en faisant un système de précommande avec une promesse de livraison.

Les premières unités seront à 39€, puis 49€, puis 59€

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Comment gère-t-on une start-up quand on est encore étudiant et qu’on n’a jamais connu le monde du travail ?

Pour nous deux, devenir entrepreneur était une évidence depuis gamin. Nous avons toujours voulu travailler sur nos propres projets et ça nous amusait de voir jusqu’où on pouvait aller. Nous n’avions jamais fait de stage en entreprise avant Energysquare, donc n’avons aucun a priori ou modèle de boîte en tête. Mais nous avions bien avancé notre techno avec notre projet étudiant de long-terme, nous ne nous sommes donc pas lancés dans le vide sans rien.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Effectivement, pour le reste, on apprend sur le tas. Les premiers recrutements se font au feeling et nous allons certainement manager des gens plus âgés que nous, mais ça ne nous fait pas peur.

Au contraire, nous chercherons des personnes meilleures que nous dans leur domaine puisqu’on est là pour inventer quelque chose d’autre, sans rapport d’expérience. On va généralement dans une start-up pour apprendre, nous on apprend aussi de nos employés !

Pour les contraintes techniques, nous bénéficions du statut étudiant-entrepreneur créé par l’Etat, qui nous permet de garder les avantages des étudiants et de continuer à être coaché par les enseignants-chercheurs de notre école et sommes toujours rattachés à l’Université de Paris-Saclay.

Pourquoi NUMA ?

NUMA car notre ami Kevin, de Supermood (Saison 7), également passé par Télécom, nous en avait parlé, en nous disant que l’accélération lui avait permis de prendre du recul sur son projet afin de trouver le bon produit pour le bon marché, et qu’en plus l’ambiance était très fraternelle entre les start-ups.

On a beaucoup aimé cet état d’esprit, à un moment où nous avions besoin d’être challengés et boostés sur notre activité.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

L’enjeu hyper important pour nous, étant jeunes, était de bien s’entourer, d’avoir de l’aide pour faire un business plan, assurer les ventes, développer une stratégie marketing… bref, assembler toutes les briques qui nous manquaient.

ANous avions quelques bases, après un an en Master de Nouvelles Technologies en échange à Singapour, mais il y a l’apprentissage théorique et il y a les choses qu’on n’apprend qu’à NUMA.

NUMA, c’est la mise en pratique.

Grâce aux experts en résidence, nous avons travaillé sur l’expérience utilisateur, pour faire en sorte que notre technologie soit la plus simple possible à utiliser, et sur le growth hacking, pour automatiser nos envois de tweets aux personnes intéressées. Les mentors ont été très présents et utiles, ils nous ont permis de construire notre stratégie à moyen et long-terme et de nous préparer à la levée de fonds.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

C’est ici que nous avons décidé notre stratégie Kickstarter par exemple. Nous avons rencontré énormément de monde qui a pu nous aider, comme par exemple Gary Cige, fondateur d’Usine IO, le plus grand fablab parisien, qui nous a conseillé sur comment mener à bien notre projet hardware, comment éviter les pièges dans ce domaine et comment contacter les bonnes personnes.

#StartUpOfNUMA : Energysquare ou la réinvention de la recharge mobile

Nous avons également bénéficié d’une session individuelle avec Romain Dillet de TechCrunch à la suite de son workshop, qui nous a parlé de stratégie presse et comment contacter des journalistes du monde entier pour les informer du lancement de notre campagne.

Mais surtout, ce sont les autres start-ups que nous côtoyons tous les jours qui nous ont fait le plus gagner en expérience et maturité.

 

> Découvrez les produits Energysquare <

> Téléchargez le standard open source <

Merci Timothée et Daniel, et bonne chance!

Partagez :

Partagez :