center center

Retailer 2.0 : quelle expérience client pour demain ?

Renault Innovation Lab - Le Square et NUMA ont organisé en décembre dernier l’événement “Retailer 2.0 : quelle expérience client pour demain ?”. Dimitri Achache Bonifacio, directeur digital chez Renault Retail Group et Aladin Mekki, Responsable Prospective au PICOM (Pôle de Compétitivité des Industries du Commerce) ont dans ce cadre échangé sur les enjeux du retail de demain, cette conversation était menée par Daniel Geiselhart, co-fondateur de Silex ID.

Quelle expérience client pour demain ?

Réalité augmentée, robotique, intelligence artificielle, Big Data… Nombreuses sont les technologies qui promettent de révolutionner l’expérience des clients dans les points de vente physiques. Comment améliorer l’expérience client et convaincre, à l’heure du e-commerce, les clients de passer la porte des boutiques ? Comment former les vendeurs pour mieux répondre à ces nouveaux usages ? Dimitri Achache Bonifacio, directeur digital chez Renault Retail Group et Aladin Mekki, Responsable Prospective au PICOM (Pôle de Compétitivité des Industries du Commerce) répondent à ces interrogations.
À l’heure de la démocratisation des smartphones et de la digitalisation, nous continuons quand même à retourner en magasin, notamment pour tester le produit que nous désirons, et surtout, pour vivre une expérience. « Nous parlons beaucoup de la technologie, souligne Daniel Geiselhart, le co-fondateur de Silex ID, mais ce qui prime, c’est l’émotion, qui doit être au centre ! ».

Quelles sont les fonctions du point de vente ?

Pour Aladin Mekki, il a 5 fonctions. D’abord, il s’agit d’un lieu de transaction, direct et rapide, mais aussi d’un lieu d’expertise et d’accompagnement. Lorsque nous allons en magasin, nous cherchons un lien humain. Ensuite, c’est un lieu social (le client fait partie d’une communauté), un lieu de détente et de plaisir. En effet, le magasin joue de plus en plus le rôle de tiers-lieu. Enfin, il s’agit d’un lieu d’expérience, de découverte.

Humain, drive-to-store et gadgétisation

Pour Dimitri Achache, la digitalisation du point de vente cache 3 enjeux. D’abord, un enjeu humain : il ne faut pas opposer le digital au métier traditionnel, car le digital est là pour aider le vendeur. « La Fnac est un bon exemple de multicanalité, où nous pouvons acheter en ligne pour venir chercher le produit en boutique ». Ensuite, le drive-to-store. 90% des clients qui souhaitent acheter une voiture vont sur Internet se renseigner, il faut donc accrocher le client le plus en amont possible. Enfin, dernier conseil : il ne faut surtout pas tomber dans la gadgétisation, comme avec les Beacons par exemple. Il faut raconter une histoire pour enchanter la visite du client.

Comment mieux former les vendeurs ?

Pour Aladin Mekki et Dimitri Achache, il est essentiel de mettre le vendeur à niveau par rapport au client, qui en attend toujours plus. Mais l’avantage : c’est que « les vendeurs ont chacun une personnalité, et peuvent donc créer des relations différentes en fonction de chaque client ! » explique Aladin Mekki. Le digital étant devenu une réalité, il faut expliquer aux vendeurs comment gérer leur relation avec le client avec cette donnée.
Finalement, il n’y a rien de magique, que nous pourrions appliquer dans tous les secteurs du retail. Il faut étudier et chercher quelles sont les solutions technologiques à utiliser au cas par cas. Pour cela, quatre start-ups étaient invitées à venir pitcher leurs solutions.

4 startups aux solutions retail innovantes

Augment : plateforme de réalité augmentée, qui connecte marques et distributeurs autour de la visualisation du produit. Cette plateforme accompagne tout le cycle du produit, du design à la vente en passant par la distribution. Cette start-up permet de mieux se représenter le produit, que ce soit au niveau du vendeur ou du client !
Retency : outil de mesure de d’analyse des visiteurs. Cette technologie permet de mieux comprendre le parcours du client entre le moment où il entre dans un point de vente, et la caisse. L’anticipation du besoin du client en fonction de son parcours est essentielle.
Estech : plateforme de design et de prototypage de produits manufacturés en grande série, comme les vélos, les poussettes… La start-up réalise des maquettes physiques grâce à un fichier numérique : elle utilise la modélisation. Tout est mis à jour en temps réel, notamment pour le prototypage.
Dynamixyz : spécialiste de l’animation de synthèse. Cette société est spécialisée dans l’analyse des visages, notamment dans le cinéma et le jeu vidéo. Elle permet d’analyser les visages en très haute qualité.

Qu’est-ce que la smart city ? Définitions des intervenants

« La smart city est une ville qui crée du lien entre les activités. Le terme « smart » est un peu trop centré sur les capteurs, alors qu’en fait, c’est une ville très sociale ! » Aladin Mekki
« La smart city est une ville qui doit être au service de l’humain. Elle doit lui faciliter la vie. L’homme est vraiment à son centre. » Dimitri Achache
« La smart city est une réponse globale au niveau de la ville, par rapport aux nouveaux paradigmes, aux générations qui ne sont plus les mêmes. » Baptiste Hannebicque (Estech)
« C’est une ville où tout est interconnecté. On a accès à tout, partout, ensemble » Jean-François Chianetta

***

Notre prochain événement en partenariat avec Renault Innovation Lab aura lieu le 17 janvier au Square sur le thème de la transformation du secteur de l’énergie. Inscrivez-vous dès maintenant !

Partagez :

Partagez :

center center

Startups : postulez 365 jours par an !

À l'occasion de l'ouverture des candidatures pour la saison 9 du programme d'accélération, deux grandes nouveautés : nous passons de 2 à 3 promotions par an, et il est désormais possible de postuler tout au long de l'année. (English version below).

L’engouement croissant autour de l’entrepreneuriat en France et le succès de notre programme d’accélération ont conduit près de 3000 start-ups à présenter leur candidature auprès de NUMA ces cinq dernières années.

Depuis sa création en 2011, le processus de sélection à notre programme était resté inchangé. Après une étude approfondie de ces nombreuses candidatures et pour répondre au mieux à vos enjeux et aux nôtres, nous avons décidé de le faire évoluer.

Jusqu’à présent, notre année était rythmée par de courtes périodes d’appel à projet durant lesquelles se concentraient les candidatures des start-ups souhaitant intégrer notre programme. Nous conservons notre rythme historique de plusieurs promotions par an mais désormais, vous pouvez nous présenter votre projet à tout moment, dès maintenant si vous le souhaitez.

Autre changement de taille : nous passons de 2 à 3 promotions par an, d’une durée de 4 mois chacune.

Notre méthode reste la même

Notre modèle d’accélération par saison de 4 mois a largement fait la preuve de son efficacité. La cohésion entre start-ups d’une même promotion est un puissant levier pour chacune d’elle. Et l’intensité du programme sur une période finie accélère considérablement leur développement.

Notre modèle et nos méthodes restent donc inchangés. Nous augmentons simplement le nombre de saisons, passant de 2 à 3 par an, et le processus de sélection, désormais au fil de l’eau.

Concrètement, le nouveau processus de sélection comporte trois étapes :

  1. Envoi de votre candidature en ligne à tout moment
    Pour nous adresser votre candidature, vous devez remplir un questionnaire d’une quinzaine de questions bien précises via le site apply.numa.co. Ce questionnaire est évalué dans les jours suivants par l’équipe accélération et par des experts issus du réseau NUMA, en France et à l’international (entrepreneurs, experts techniques et experts de votre secteur industriel).
  2. Sélection pour des entretiens individuels
    Dans un délai de 4 semaines maximum, vous recevez une réponse vous indiquant si vous êtes sélectionné pour poursuivre le processus et passer devant un jury. La semaine suivante, vous rencontrez un jury composé de membres de NUMA et d’experts sélectionnés spécifiquement pour votre candidature.
  3. Confirmation de votre intégration
    Vous êtes informé dans les jours suivants des suites de votre candidature et de votre éventuelle intégration à la saison suivante. À partir de cette validation, vous bénéficiez d’une relation de proximité avec NUMA et ses équipes jusqu’à votre entrée dans notre programme.

Une sélection primordiale

Nous sélectionnons avec soin les start-ups qui constituent nos promotions depuis maintenant 8 saisons. Seul un petit nombre d’équipes intègre notre programme après un processus de sélection très rigoureux. Cette forte sélectivité est un gage solide de la qualité de notre accompagnement. Les meilleures start-ups et les meilleurs mentors bâtissent au gré des saisons le meilleur programme.

La sélection passionne toute l’équipe et mobilise largement l’écosystème NUMA et ses alumnis. Nous passons en revue des centaines de dossiers et avons la chance de rencontrer de visu de nombreuses équipes, toutes plus motivées les unes que les autres. C’est aussi un travail éprouvant de par sa portée. Nous savons qu’une erreur de sélection peut parfois changer la destinée d’une structure et bien sûr celle de ses co-fondateurs.

Nous sélectionnons pour chaque saison environ 15 start-ups. Nous remplissons la saison au fur et à mesure des sessions de jury régulières. Il est à noter que s’il nous arrivait de remplir la saison au cours des premières sessions, les candidatures resteraient ouvertes pour la saison suivante.

Nous encourageons les start-ups à ne pas attendre le dernier jour avant le début d’une saison pour postuler. Nous avons plus de temps pour étudier les candidatures des start-ups qui les clôturent tôt et ce point nous renseigne sur votre capacité à exécuter rapidement. Rassurez-vous, bien d’autres critères nous permettent d’apprécier votre projet.

Des critères de sélection affutés

On nous demande souvent comment faire la différence et quelles sont les qualités saillantes des start-ups que nous sélectionnons. Les milliers de candidatures que nous avons étudiées nous ont poussé à affiner toujours plus nos critères de sélection.

La qualité de la candidature
La qualité de la candidature est aussi fondamentale que la candidature elle-même. Le soin que vous apportez à nous présenter votre start-up peut être déterminant. Fiodor Tonti, un de nos Experts en Résidence, a rédigé un excellent article “How to get into a startup accelerator” à ce sujet. Pour apprécier le niveau de qualité requis, nous vous invitons aussi à lire l’article du blog Zero to Heroes à ce sujet.

La qualité de l’équipe
Ce critère est à la fois le plus important et le plus difficile à évaluer : personnalités, aspirations, connaissances, focus, leadership : toutes ces facettes individuelles se combinent pour former les dream teams. À savoir, nous n’acceptons pas les équipes comprenant un seul co-fondateur ou dont les principaux co-fondateurs ne sont pas à plein temps. Impossible sans équipe complète d’aller suffisamment vite.

La pleine disponibilité de l’équipe
Une présence à plein temps est requise. Nous n’acceptons pas les équipes qui ne peuvent pas être sur place, à Paris, durant les 4 mois d’accélération. Le programme ne prend tout son sens que si l’équipe de fondateurs peut être pleinement présente.

Un co-fondateur technique
Vous devez être en capacité d’itérer votre produit et de croître très rapidement. Pour ce faire, la participation active et continue d’un profil technique est indispensable.

Le potentiel du projet et l’approche de son marché
Nous étudions attentivement le degré de pertinence avec lequel l’équipe a validé une démonstration d’intérêt de ses utilisateurs : user testing, MVP, itération.

Le degré de connaissance du terrain concurrentiel, actuel, passé et futur participe de cette démonstration. Qui sont les concurrents ? Quelles start-ups ont déjà échoué ? À quoi sont dûs ces échecs ? Quelle est la maturité des différents acteurs ? Quelles sont les barrières à l’entrée ? Bref, tous les éléments qui vous permettent d’affirmer avec assurance que votre entreprise va bouleverser le marché.

S’adapter, être flexible, comprendre son marché : ce que nous vous recommandons, nous nous l’appliquons à nous-mêmes.

Si vous voulez profiter de l’accompagnement offert par notre programme d’accélération dès la saison 9 démarrant le 20 juin prochain, il ne vous reste plus qu’à…

> POSTULER SUR apply.numa.co <

Nous avons hâte de découvrir vos projets et vos histoires.

L’équipe Accélération NUMA


The growing drive for entrepreneurship in France and the success of our acceleration programme have resulted in almost 3000 start-ups submitting their applications to NUMA in the last five years.

Our programme’s selection process had not changed since its creation in 2011. Following an in-depth study of these many applications and in order to better meet your challenges and ours alike, we have decided to implement some changes.

Up to now, our year was punctuated by short periods of calls for projects during which applications were received from start-ups wishing to join our programme. We are keeping our traditional pace of several batches per year but from now on, you can submit your project at any time, starting now.

Another significant change: we are moving from 2 to 3 four-month seasons per year.

Our method is the same, only the selection process is changing

Our acceleration model per four-month season has amply proved its effectiveness. The cohesion between start-ups in the same season is a major lever for each of them. The programme’s intensity over a defined period also significantly boosts their development.

Our model and our methods therefore remain unchanged. We are simply increasing the number of seasons, from two to three per year, and making the selection process continuous.

This means that the new selection process takes place in three phases:

  1. Submission of your application on-line at any time
    To submit your application to us, you must complete a questionnaire of around fifteen specific questions via the apply.numa.co site. This questionnaire is then assessed in the following days by the acceleration team and experts in the NUMA network, in France and abroad (entrepreneurs, technical experts and specialists in your industry).
  2. Selection for individual interviews
    You will receive word within four weeks at the most, informing you whether you have been selected to continue the process and present your project in front of a panel. The following week, you will meet a panel made up of NUMA members and experts selected specifically in line with your application.
  3. Confirmation of your acceptance
    You will be informed in the following days about the outcome of your application and your possible acceptance onto the next season. If you are accepted, you will enjoy a close relationship with NUMA and its teams until you join our programme.

Crucial selection

We carefully select the start-ups that have been making up our batches for eight seasons now. Out of the many applications we receive, only a small number of start-ups join our programme following a very stringent selection process. This highly selective method is a strong pledge of the quality of our assistance. The best start-ups and the best mentors create the best programme over the seasons.

The entire team is passionate about the selection process which involves the broader NUMA ecosystem and its alumni. We review hundreds of applications and are fortunate to meet many teams, all of whom are highly motivated. This work is also gruelling due to its scale. We know that making a selection mistake could impact the destiny of a structure and of course that of its co-founders.

For each season, we select around 15 start-ups. We fill the places on the season gradually through regular panel sessions. Please note that if we fill the season during the first sessions, applications do remain open for the following season.

To conclude, we encourage start-ups not to wait until the last day before the start of a season to apply. We have more time to review applications from start-ups who submit early. This responsiveness also tells us a lot about your ability to take action quickly. Rest assured that many other criteria come into play when assessing your project.

Well-honed selection criteria

We are often asked what makes a start-up stand out and which are the prominent qualities of the start-ups we select. The thousands of applications that we have reviewed have enabled us to increasingly fine-tune our selection criteria.

The quality of the application

The quality of the application is as important as the application itself. The care taken in presenting your start-up can be decisive. Fiodor Tonti, one of our Resident Experts, has written an excellent article “How to apply successfully” on this subject. To gain an understanding of the required level of quality, we also recommend that you read the article from the Zero to Heroes blog.

The quality of the team

This criterion is both the most important and also the most difficult to assess: personalities, aspirations, knowledge, focus, leadership: all these individual facets come together to make dream teams. It is important to note that we do not accept teams with a single co-founder or in which the main co-founders are not invested full-time. It is impossible to make progress quickly enough without a full team.

The team’s full availability

Full-time presence is required. We do not accept teams who cannot be on-site, in Paris, for the four months of acceleration. The programme only works if the founding team is fully present.

A technical co-founder

You must be able to iterate your project and to grow very quickly. To do this, the active and constant participation of a technical profile is essential.

The project’s potential and market approach

We carefully consider the level of relevance with which the team has validated a demonstration of interest from its users: user testing, MVP, iteration.

The level of knowledge of the current, past and future competitive playing field is part of this demonstration. Who are the competitors? Which start-ups have already failed? Why did they fail? What is the maturity of the different players? What are the entry barriers? In short, all the factors that let you be sure that your company is going to revolutionise the market.

Knowing how to adapt, to be flexible, to understand your market: this is what we recommend to you, and it also applies to us.

If you would like to benefit from the assistance offered by our acceleration programme as early as season 9 starting on 20 June 2016 :

> APPLY NOW on apply.numa.co <

We can’t wait to find out about your project.

The NUMA Acceleration Team

Partagez :

Partagez :

center center

NUMA s’installe au Maroc avec NUMA Casablanca

NUMA poursuit son internationalisation et pose un pied en Afrique du Nord : l’accélérateur français annonce l’ouverture de NUMA Casablanca en partenariat avec Eiréné 4 Impact.

2

En partenariat avec Eiréné 4 Impact, structure qui soutient l’innovation et l’entrepreneuriat au Maroc, NUMA annonce l’ouverture de NUMA Casablanca. Après la Russie (NUMA Moscou) et l’Inde (NUMA Bangalore), le Maroc est la troisième étape du tour du monde des écosystèmes émergents entamé par le catalyseur de l’innovation français et surtout une porte d’entrée sur le reste du continent africain.

NUMA s'installe au Maroc avec NUMA Casablanca

L’écosystème marocain de l’innovation est en pleine croissance. Stable politiquement, le pays est la deuxième place financière d’Afrique et a le meilleur taux de pénétration internet du continent. Le Maroc est un carrefour incontournable : avec une culture francophone, le renforcement de ses relations diplomatiques et économiques avec les pays de l’Afrique subsaharienne et la multiplication des investissements provenant des Etats-Unis et du monde arabe, le pays présente un profil en totale cohérence avec les objectifs d’internationalisation de NUMA. Enfin, les chiffres ne trompent pas, puisque les investissements en capital risque ont été multipliés par 10 entre 2013 et 2014 et le nombre de startups créées annuellement a quintuplé entre 2012 et 2015.

Pour les startups françaises et marocaines, NUMA Casablanca sera un pont entre les marchés européens et africains. Les candidatures pour le premier programme d’accélération NUMA Casablanca seront lancées en novembre 2015,et l’accélérateur ouvrira ses portes en janvier 2016.

“Notre ambition est d’accélérer la croissance de quinze écosystèmes émergents d’ici 2019. Dans ce cadre, l’Afrique est bien entendu l’une de nos cibles prioritaires : la moitié de la population à moins de 25 ans et a soif d’entreprendre. Nous sommes convaincus que les innovateurs de la prochaine décennie sont sur ce continent et nous avons pour objectif d’implanter NUMA dans 2 à 3 pays africains” affirme Frédéric Oru, Directeur Général en charge de l’international chez NUMA. “Au delà de la position stratégique idéale que représente le Maroc pour la France et l’Europe vis à vis de l’Afrique et du Moyen Orient, nous avons mesuré dans la capitale tous les signaux d’un point d’inflexion dans l’écosystème entrepreneurial : nombre de startups, investissements publics et privés, un vrai décollage s’amorce.”

Leyth Zniber, Fondateur et Président de la fondation Eiréné4Impact, en est la preuve incarnée. Il a abandonné la direction d’une grande entreprise pour devenir l’un des premiers business angel du pays et créer la première plateforme holistique d’accompagnement à l’entrepreneuriat et l’innovation à fort impact sociétal. “Avec lui, nous savons que NUMA Casablanca portera haut et fort nos valeurs d’ouverture et de performance” poursuit Frédéric Oru.

“Avec un potentiel exceptionnel d’innovation pour le continent de par des enjeux de développement partagés et la présence économique et diplomatique forte d’acteurs marocains sur le continent, le Maroc a le potentiel de devenir une plateforme idéale de développement et un vrai laboratoire de l’innovation. Pour ce faire il est important que notre écosystème accélère sa professionnalisation et sa dynamique d’innovation aussi bien avec les startups que les grands acteurs publics et privés” affirme Leyth Zniber.
“Aujourd’hui, avec NUMA, nous accélérons notre développement local et régional. Dans la continuité de l’action Eiréné4Impact, ce partenariat renforce la dynamique de professionnalisation de l’écosystème, nous permet d’élargir notre soutien à l’entrepreneuriat et aussi d’accélerer nos actions dans la promotion de l’innovation, notamment l’innovation ouverte des grands acteurs publics et privés marocains” poursuit Leyth Zniber. “L’expérience de NUMA nous permettra de renforcer les échanges nord-sud et faire du Maroc une plateforme de collaboration sud-sud pour l’ensemble de la sous-région. Enfin, cette double action permettra à Eiréné4Impact d’élargir son savoir-faire d’ici à 2017.”

À propos de NUMA

NUMA [numa] (Paris 2014) np. néologisme formé des termes « numérique » et « humain ».
NUMA est un « catalyseur de l’innovation », acteur emblématique de l’écosystème numérique européen. Créé en 2000 sous le nom de Silicon Sentier, NUMA a construit son développement sur la mise en place de services pionniers dans le domaine de l’innovation collaborative. Parmi ces services La Cantine, premier espace de coworking en France créé en 2008, et Le Camping, premier accélérateur de startups en France créé en 2011 – rebaptisé NUMA Sprint.
Le modèle unique de NUMA est aujourd’hui reconnu comme l’un des moteurs de l’écosystème numérique et entrepreneurial européen. En 2015 NUMA a reçu plus de 650 candidatures pour son programme d’accélération et accueille 1400 événements, et 80000 visiteurs par an. Près de la moitié des clients de ses programmes de transformation numérique et d’open innovation sont des entreprises du CAC 40,et 85% des 82 startups accélérées depuis la création du programme d’accélération de NUMA sont toujours en activité.

  • Pour plus d’informations : www.numa.co
  • Contacts presse NUMA : [email protected] & [email protected]

 

À propos de Eiréné4Impact

A Eiréné4Impact, nous pensons que l’ampleur, la vitesse et la nécessité du changement auquel nous sommes confrontés aujourd’hui ne peuvent être atteints que par la richesse et la diversité d’innovateurs locaux avec le soutien et la collaboration des leaders traditionnels, entreprises privés, gouvernements et organisations pour le développements. C’est pourquoi nous avons l’ambition de développer dans la région Afrique/Moyen-Orient une dynamique d’innovation et d’entrepreneuriat socio-économiquement intégrée afin d’apporter des réponses concrêtes aux enjeux et les entrepreneurs et innovateurs indépendant.
Eiréné4Impact est aujourd’hui la première plateforme holistique d’accompagnement à l’entrepreneuriat et l’innovation à fort impact social et environnemental au Maroc et un des pionniers de l’Impact dans la région MENA.

Partagez :

Partagez :

center center

NUMA poursuit sa levée de fonds !

Communiqué - NUMA, acteur emblématique de l’innovation à la française, annonce une nouvelle levée de 3M€ auprès de MAIF Avenir, le fonds d’investissement du groupe MAIF.

Paris, 30 septembre 2015 – NUMA, acteur emblématique de l’innovation à la française, annonce une nouvelle levée de 3M€ auprès de MAIF Avenir, le fonds d’investissement du groupe MAIF. Cette levée de fonds sans précédent vient poursuivre le mouvement lancé par YesWeCrowd, la campagne de financement participatif de NUMA. Elle avait permis de lever 1M€ au terme de l’opération le 6 juin, établissant ainsi un record en France.

La MAIF devient ainsi actionnaire de NUMA aux côtés des salariés et de 330 investisseurs individuels. MAIF et NUMA partagent de nombreuses valeurs et il était logique pour la MAIF, assureur engagé dans l’économie collaborative, d’investir dans une entreprise qui a choisi un modèle de financement participatif. Roland Berger, Adeo et Leroy Merlin, entrent également au capital de NUMA.

  • Stratégie de développement NUMA

D’ici 2019, l’objectif est de construire un réseau international de l’innovation, qui multipliera les possibilités de développement et de collaborations entre écosystèmes. Cet objectif passe par l’exportation du modèle unique NUMA via son implantation dans 15 écosystèmes en voie de maturation ; l’accélération de 700 startups en 5 ans en France et à l’étranger ; la participation à la transformation numérique de 250 grandes entreprises.

  • Stratégie de développement MAIF

Conformément à sa stratégie à horizon 2018 et à l’annonce faite en 2014, la MAIF poursuit son engagement pour devenir un acteur référent sur le marché de l’économie collaborative. Après la signature de 7 partenariats dont 6 représentent 18 millions d’euros d’investissement (Koolicar, Guest to Guest, Cbien, Mesdepanneurs.fr, Payname, Mutum et Ouishare) et la création de MAIF Avenir (un fonds d’investissement dédié à l’innovation, le Digital et l’économie collaborative), la MAIF franchit une nouvelle étape avec NUMA. Ce partenariat apparait comme une évidence pour la Mutuelle et s’articule autour de 3 thèmes : l’agilité (pour préparer l’avenir et renforcer la capacité de la MAIF à se transformer), l’ouverture sur un écosystème innovant et mondial, le sourcing de start-up (pré-amorçage et accélération de projets innovants).

« L’entrée de MAIF au capital de NUMA constitue un passage à l’échelle ambitieux et particulièrement cohérent», affirme Marie Vorgan Le Barzic, directrice du NUMA. «C’est par ailleurs un signe de plus d’une période très enthousiasmante pour l’écosystème français ».

« Dans un écosystème aussi dynamique, la transformation des entreprises n’est possible qu’avec l’appui de gens comme NUMA » affirme Pascal Demurger, directeur du groupe MAIF. « Je ne peux que me réjouir de voir la MAIF s’associer à NUMA. La cohérence de nos valeurs associée à notre vision partagée sur l’innovation et le digital ne pouvaient que nous réunir. Ce partenariat inédit met en avant un modèle original d’innovation à la française qu’il est possible d’exporter ».

Partagez :

Partagez :

center center

NUMA recrute un Project Manager “Experimentation, UX et Open Innovation”

***2 Octobre 2014: Cette offre n'est plus valable***
NUMA recrute un Project Manager “Experimentation, UX et Open Innovation”
Vous ferez partie de l’équipe Experiment de NUMA et vous contribuerez à mettre en place des programmes d'expérimentation dans le domaine des Transports, Média, objets connectés, ...

***2 Octobre 2014: Cette offre n’est plus valable***

NUMA recrute un Project Manager “Experimentation, UX et Open Innovation”
Vous ferez partie de l’équipe Experiment de NUMA et vous contribuerez à mettre en place des programmes d’expérimentation dans le domaine des Transports, Média, objets connectés, …

Télécharger la fiche de poste

Partagez :

Partagez :

center center

Silicon Sentier devient NUMA

Après 14 ans d’innovation constante, de création de projets et d’accompagnement de startups, l’association change de nom : Silicon Sentier devient NUMA ! Une évolution qui consacre les actions passées de l’association et qui marque de nouvelles ambitions.

Silicon Sentier devient NUMA !

Après 14 ans d’innovation constante, de création de projets et d’accompagnement de startups, l’association change de nom : Silicon Sentier devient NUMA ! Une évolution qui consacre les actions passées de l’association et qui marque de nouvelles ambitions.

Notre force, c’est la diversité de nos activités et programmes : nous regroupons cela sous un nom unique pour gagner en lisibilité dans l’expression de nos valeurs et de notre identité et ainsi porter nos actions à l’international.

A l’origine, le nom “Silicon Sentier” était directement inspiré de la Silicon Valley. Nous représentons aujourd’hui un écosystème fort. Nous assumons nos valeurs propres et notre identité singulière, notre French Touch, en somme.

En moins de 6 mois, NUMA a pris une place centrale dans l’écosystème de l’innovation à Paris et en Ile-de-France, avec plus de 600 événements organisés et 40 000 personnes accueillies.

NUMA amplifie la portée des valeurs de Silicon Sentier : l’ouverture, la diversité, la collaboration et l’optimisme.

Depuis le 1er mai, nos compétences d’organisation et la totalité du rez-de-chaussée de nos locaux rue du Caire sont mis à disposition gratuitement pour tout porteur de projet qui souhaiterait construire avec nous un évènement ouvert à tous. Toute communauté émergente pourra bénéficier de notre soutien pour se structurer, dans des conditions privilégiées.

300 m2 sont ouverts gratuitement de 9h à 20h à tous les porteurs de projets qui souhaitent organiser un événement ouvert à tous : une offre unique à Paris !

Le succès des startups ayant bénéficié de notre programme d’accélération, le Camping, n’est plus à prouver. Mesagraph, première startup française rachetée par Twitter, et Doctrackr, rachetée il y a quelques jours par Intralinks sont toutes deux issues de la première saison du Camping, l’accélérateur de NUMA ! Ces réussites valident la performance de notre programme d’accélération pour les startups. NUMA deviendra actionnaire des startups de la prochaine saison du Camping à hauteur de 3%.

Notre modèle économique est solide et à l’image de la diversité de son écosystème : il nous permet d’envisager l’avenir avec ambition. Un tiers de nos ressources provient de nos grands partenaires publics (Région Ile-de-France, Ville de Paris, Fonds Social Européen), les deux autres tiers de ressources privées (BNP Paribas, Google for entrepreneurs, Orange, et chiffre d’affaire généré par NUMA).

En effet, nous n’arrêtons jamais de nous réinventer.

Mille idées sont diffusées chaque jour au sein de NUMA. On ne manquera pas de vous surprendre très prochainement…

Restez connectés !

Adrien Schmidt, Président de NUMA

Photo by Benjamin Boccas

Partagez :

Partagez :